1. Accueil
  2. Actualités
  3. Non classé
  4. Agenda 2030 : comprendre les enjeux des ODD avec un donut !

Agenda 2030 : comprendre les enjeux des ODD avec un donut !

Les 17 objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 constituent un cadre de référence pour mener la transition sociétale. Pour bien comprendre les enjeux, nous vous proposons d’approfondir la théorie du donut.

schéma dd

S’interroger sur la représentation du développement durable

Le développement durable est habituellement représenté avec trois cercles de la même taille qui se croisent pour illustrer ses trois piliers : le social, l’économie et l’environnement. Même si ce schéma permet de visualiser facilement les principes du développement durable, il ne démontre pas suffisamment le lien entre les enjeux sociaux, économiques et environnementaux. A l’Agence Déclic, nous avons une autre représentation du développement durable. Pour nous, il s’agit de répondre aux besoins de chaque être humain, grâce à une efficacité économique, tout en respectant la planète et en préservant nos ressources naturelles. Pour résumer, le pilier social est l’objectif, le pilier économique le moyen et le pilier environnemental la condition.

Schema donut ODD

La théorie du donut de Kate Raworth

L’économiste Kate Raworth a justement développé une théorie dans cette même logique. Elle l’a intitulée « Le concept du doughnut ». Son nom ludique peut interpeller, et pourtant cette théorie est très sérieuse ! En effet, elle représente avec précision le défi du 21ème siècle : « construire un espace sûr et juste pour l’humanité ». Pour y parvenir, il est nécessaire de répondre aux besoins sociaux tout en respectant les limites planétaires. Le travail de Kate Raworth a d’ailleurs été une inspiration pendant les négociations des Objectifs du Développement Durable. Vous avez peut-être d’ailleurs remarqué que les ODD sont parfois représentés sous la forme d’une rosace… ou de donut !

Le plancher social : les besoins humains

L’anneau intérieur représente les besoins essentiels pour tous : l’eau ; l’alimentation ; la santé ; l’éducation ; les revenus ; la paix et la justice ; l’opinion politique ; l’équité social ; l’égalité des sexes ; le logement ; le capital social et l’énergie. Ces besoins ont été définis à partir des réflexions préparatoires aux ODD.

8 ODD sont associés à ce plancher social :

  • 1 : Pas de pauvreté
  • 2 : Faim « zéro »
  • 3 : Bonne santé et bien-être
  • 4 : Education de qualité
  • 5 : Egalité entre les sexes
  • 7 : Energie propre et d’un coût abordable
  • 11 : Villes et communautés durables
  • 16 : Paix, justice et institutions efficaces

Le plafond environnemental : les 9 limites de la planète

Le donut présente les travaux des scientifiques Johan Rockström et Will Steffen publiés en 2009 et actualisées en 2015. Ils illustrent les 9 frontières de la planète : changement climatique ; érosion de la biodiversité ; perturbation des cycles de l’azote et du phosphore ; usages des sols ; utilisation d’eau douce ; diminution de la couche d’ozone ; acidification des océans ; pollution chimique ; concentration des aérosols. Ces limites sont interconnectées, c’est-à-dire que le dépassement d’une de ces frontières a une conséquence sur les autres.

4 ODD concernent le plafond environnemental :

  • 6 : Eau propre et assainissement
  • 13 : Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques
  • 14 : Vie aquatique
  • 15 : Vie terrestre

Vers un développement économique inclusif et durable 

Avec cette théorie, Kate Raworth interroge sur le modèle dominant de la croissance économique. Dans un excellent article d’Usbek & Rica, elle explique qu’il faut « entrer dans l’âge de la maturité économique ». Pour elle, tout est une question d’équilibre entre la satisfaction des besoins sociaux et le respect des limites planétaires. Elle parle aussi d’une « économie régénérative par dessein » avec une pensée circulaire et un système distributif.

4 ODD sont en lien avec ce système économique :

  • 8 : Travail décent et croissance économique
  • 9 : Industrie, innovation et infrastructure
  • 10 : Inégalités réduites
  • 12 : Consommation et production responsables

 

Le donut permet ainsi de comprendre la complexité d’une nécessaire transition pour apporter des solutions aux principaux défis du 21ème siècle. Pour y parvenir, tous les acteurs doivent se mobiliser. Et c’est justement l’objet de l’ODD 17 : partenariats pour la réalisation des objectifs !

Cette théorie a récemment été mise en avant, notamment par la ville d’Amsterdam qui s’en est inspirée pour son plan de relance. Gageons qu’elle puisse aussi inspirer d’autres villes et encourager à formaliser leur Agenda 2030 !