1. Accueil
  2. Actualités
  3. Articles RSE
  4. La RSE dans le secteur du numérique : quelques exemples

La RSE dans le secteur du numérique : quelques exemples

A l’heure actuelle du développement technologique et de la transformation numérique de nos sociétés, le secteur du numérique comme tous les autres doit prendre en compte les sujets environnementaux et sociaux. Les entreprises commencent à s’en emparer en travaillant sous l’angle de leur démarche RSE. Voici quelques exemples de bonnes pratiques RSE dans le secteur du numérique.

Quels sont les enjeux RSE dans le numérique ?

Selon un rapport du Shift Project en 2019, le numérique est responsable de 4% des émissions de gaz à effet de serre (GES), soit autant que l’aviation civile. De plus, 10% de la consommation électrique mondiale est due à l’écosystème numérique (ordinateurs, smartphone, datacenter…). Avec une augmentation annuelle de la consommation d’énergie de 9%, le secteur numérique pourrait représenter 8% des émissions totales de GES, soit autant que les émissions des voitures aujourd’hui. Le secteur doit donc entamer sa transition afin de réduire ses impacts. Voici les principaux enjeux du secteur étudiés sous le prisme des ODD :

  • ODD 7 – Energie propre et d’un coût abordable : Efficacité énergétique des logiciels/applications et des terminaux, réduction des consommations énergétiques des datacenters, production d’énergie renouvelable…
  • ODD 12 – Consommation et production responsables : Eco-conception (logiciel et terminaux), allongement de la durée de vie des terminaux numériques, réparabilité et recyclage des terminaux…
  • ODD 13 – Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques : Utilisation d’énergie décarbonée, usage du numérique en substitution aux déplacements…

Quelques exemples de bonnes pratiques

Pour vous illustrer comment ses enjeux sont pris en compte par les entreprises, nous avons identifié des bonnes pratiques sur chacun des piliers RSE que nous utilisons. Pour aller plus loin, vous pouvez consulter notre livre blanc sur le sujet.

Gouvernance :

Norsys est une ETI spécialisée dans le développement d’applications métiers pour ses clients. En 2018, l’entreprise s’est questionnée sur le sens de ses activités et son utilité. Norsys a donc définit sa raison d’être, à savoir : « Concevoir avec une préoccupation humaine et éthique des usages du numérique efficace afin de contribuer à l’évolution positive du monde ». Cette phrase qui représente l’utilité de Norsys a été inscrite dans les statuts de l’entreprise et a eu plus impact en interne. Tout d’abord, l’entreprise a créé un conseil éthique et lancer un projet de neutralité carbone. De plus, la mission de la fondation Norsys a été aligné avec la raison d’être pour préserver la planète et réduire les injustices sociales.

Social :

Digitaleo est une PME proposant des solutions de marketing local pour les marques et les réseaux. Depuis sa création en 2004, l’humain a toujours été au centre de l’entreprise. Ainsi, Digitaleo mène de nombreuses actions sur le volet social, comme sur le bien-être au travail avec une office manager. En effet, les locaux de l’entreprise ont été pensés avec les collaborateurs pour répondre au mieux à leurs attentes et besoins, avec notamment des espaces conviviaux. Les salariés disposent également d’un jour de télétravail par semaine et du droit à la déconnexion. De plus, l’entreprise accompagne ses salariés dans le développement de leur carrière avec des possibilités de mobilité interne, et 50% des salariés suivent une formation chaque année. Toutes ces actions ont même permis à l’entreprise d’être certifiée Happy Index at work avec une note de 4,42/5. Pour en savoir, vous pouvez écouter l’Interview RSE de notre podcast BàM.

Environnement :

Spécinov est une entreprise spécialisée dans la conception d’application web et mobile. Dès 2018, l’entreprise s’est orientée vers l’écoconception pour proposer à ses clients des applications écoconçues. Grâce à cette nouvelle méthode de conception, Spécinov réduit l’empreinte environnementale, sociale et économique des outils numériques de ses clients, tout en conservant leurs qualités d’usage.

Comme évoqué précédemment, la réduction des consommations énergétiques des datacenters est un levier pour réduire l’impact du numérique. En effet, les datacenters consomment énormément d’énergie pour alimenter les serveurs informatiques surtout pour les refroidir, ce qui peut représenter jusqu’à 50% des consommations. L’entreprise CELESTE, fournisseur internet et hébergeur cloud sécurisé s’est penchée sur l’écoconception de ses datacenters afin d’en réduire l’impact. Ainsi, ses datacenters prennent la forme de bâtiments verticaux permettant une plus grande exposition à l’air extérieur pour favoriser le refroidissement naturel des équipements. Couplé à un système de refroidissement par l’air extérieur et à la réutilisation de l’air chaud pour le chauffage des bureaux, le gain de consommation énergétique est de 35% (6GWh par an), soit l’équivalent de la consommation annuelle de 150 000 m² de bureaux.

Economie :

AMA est une PME bretonne implantée à l’international. Elle propose notamment des solutions innovantes de téléassistance permettant aux experts et techniciens de partager des données et connaissance en temps réel. Concrètement, les solutions de AMA permettent à des techniciens sur place, équipés de lunettes connectées, de se faire assister par des experts. Cette solution présente donc une plus-value environnementale majeure car elle permet d’éviter de nombreux déplacements, notamment en avion, et donc de réduire les émissions de GES. En effet, chaque paire de lunettes connectées permet d’éviter 1 tonne équivalent CO2 par mois en moyenne.

Territoire :

Capgemini est le leader mondial des services technologiques, d’ingénierie, de conseil et de la transformation numérique. Dans le cadre de sa démarche RSE, Capgemini a développé des actions de mécénat de compétences, c’est-à-dire de soutien humain apporté à une action ou activité d’intérêt général sans contrepartie. Dans ce cadre, l’entreprise a notamment participé au développement de la plateforme FoundHERLab pour l’association Led By HER. Cette plateforme a pour objectif de favoriser l’entreprenariat féminin en mettant en relations des femmes entrepreneures avec des experts afin de développer leurs compétences.

La RSE dans le numérique

Au-delà de réduire les impacts environnementaux et sociaux des entreprises, la RSE présente d’autres avantages. En effet, elle permet également d’améliorer l’image de l’entreprise auprès des clients, mais surtout de sa marque employeur, d’attirer de nouveaux talents, de fidéliser vos salariés et de répondre à vos enjeux de recrutement.

Le numérique responsable représente également une opportunité de développer de nouvelles offres. C’est d’ailleurs un secteur en plein développement.

Pour en savoir plus sur les bénéfices d’une démarche RSE, vous pouvez consulter notre page sur le sujet.

Comme nous venons de le voir, toutes les entreprises du numérique, quelque soit leur taille, ont des moyens d’agir à leur échelle pour réduire les impacts du secteur. Au vu de la croissance du secteur, il est important que tous les acteurs s’engagent. Aujourd’hui, un certain nombre d’entreprises ont ouvert la voie, c’est maintenant à votre tour de vous engager !

 

Crédit photo : Timothy Muza on Unsplash

En savoir plus