Giada Milanese

Consultante et formatrice - Achat public - Achat responsable

Made in Italy, Giada est arrivée en 2009 en France pour entamer ses études supérieures. Pourquoi ? Sans doute pour son goût de l’aventure et du challenge, l’envie de découvrir et pour s’ouvrir à des nouveaux horizons culturels. Après avoir travaillé pour des administrations d’Etat, elle rejoint l’équipe de Paris sur la commande publique et les achats responsables.

Pordenone (Italie) - Crédit photo itali.it

Quelles sont tes missions ?

J’aide les acheteurs publics et entreprises dans leurs problématiques liées aux achats (AMO, conseil). J’accompagne également les clients dans leur démarche d’achats responsables (SPASER, politique achat responsable, réflexion en vue de labélisation RFAR).

Qu’est-ce qui t’éclate le plus ?

D’un point de vue pro : Variété des missions, développement des compétences diverses (opportunité constante de développement professionnel), apprentissage continu (être à jour avec les dernières actualités). Me sentir utile.

D’un point de vue perso : de nature plutôt curieuse, j’adore m’initier à des nouvelles activités.

Quel est ton parcours ?

Après un court mais intense passage en médecine, j’ai suivi une licence en droit privé général complétée par un M1 et un M2 en droit européen des affaires.  Je suis tombée un peu par hasard dans la marmite de la commande publique grâce à ma première expérience professionnelle au sein de l’administration pénitentiaire (ministère de la Justice).

Après avoir travaillé à la fois pour des administrations d’Etat (Justice et finances) et pour du privé (dans du conseil-externalisation des achats), j’ai souhaité revenir au monde de conseil afin d’accompagner entités publiques et privées dans leurs projets sous une dimension achats responsables.

Mon regard croisé à la fois privé et public me permet de pouvoir me mettre facilement à la place de mon interlocuteur et de comprendre les enjeux.

Pour toi, c’est quoi les Territoires de demain ?

J’ai l’espoir que les Territoires de demain soient étroitement liés à leurs habitants et à leurs environnements. Face aux enjeux actuels, le sujet est devenu primordial et je constate une accélération des pratiques notamment dans la sphère des achats. Les acheteurs sont en train de s’emparer de ses sujets et la commande publique peut être un levier pour que les territoires de demain sobres dans l’usage de leur ressources et accueillants pouvant répondre à l’épanouissement ce chaque individu.

Fabrizio de André

Une citation que tu aimes et à laquelle tu fais régulièrement référence ?

« Quello che non ho é quello che non mi manca » « Ce que je n’ai pas c’est ce qui ne me manque pas » de Fabrizio de André, un chanteur compositeur italien me parle beaucoup. Cette citation peut suggérer que le bonheur et l’épanouissement personnel ne découlent pas nécessairement de la recherche continue de quelque chose de nouveau ou de différent, mais plutôt de la conscience et de la gratitude pour ce que l’on a déjà. Dans un monde souvent orienté vers la consommation et face aux défis climatiques actuels, cette phrase peut aussi être interprétée comme un encouragement à trouver la richesse dans la simplicité.

Une passion, une anecdote ?

Selon mon entourage, j’excelle dans la préparation d’une spécialité italienne qui porte mon nom.. je vous laisse deviner laquelle.

Comment tes collègues te décrivent/te voient ?

Après trois semaines déjà au sein de la D-clique : Déterminée, Dynamique et Drôle