evenement bien manger au quotidien - chalonnes

À la rencontre des acteurs de la restauration collective à Chalonnes sur Loire

Mardi 19 octobre au soir, nous avons eu le plaisir de co-animer une réunion publique dans le cadre du projet Bien manger au quotidien de la Cuisine Centrale de Chalonnes sur Loire.

L’objectif : aller à la rencontre des acteurs, casser les barrières entre le public et le privé, discuter, échanger, s’améliorer. En langage d’achat public, cela s’appelle du sourcing.

En partenariat avec la Chambre d’Agriculture du Maine et Loire, l’Agence Déclic accompagne cette collectivité dans la définition de sa politique d’achat de denrées alimentaires, l’état des lieux, la définition du besoin et la passation des marchés publics.

Valoriser une restauration de qualité et de proximité est un vrai projet politique qui suppose de réfléchir en amont pour identifier clairement ses besoins et ses attentes. Séances de travail avec les élus, échanges avec le service scolaire, le cuisinier…, nous créons un cadre propice à la réflexion et à l’engagement des acteurs impliqués dans le projet.

Cette réunion publique était une nouvelle étape dans l’avancée de ce projet enthousiasmant. Etaient conviées toutes les personnes intéressées par ce projet, les parents, les usagers, mais aussi les fournisseurs, producteurs, grossistes, pour parler de leurs produits et les présenter.

Les élus de la commune et du CCAS se sont aussi fortement mobilisés.

A l’issue d’une présentation générale du projet Bien manger au quotidien et de la façon dont il était envisagé de construire l’appel d’offres, un dialogue s’est engagé.

Les fournisseurs présents ont salué le sérieux de la démarche et les actions engagées par la collectivité afin de rendre ce marché accessibles à tous. (Démarche « MPS » (marché public simplifié) – Transparence des critères d’attribution – Création d’une trame de réponse destinée aux candidats pour une rédaction de l’offre facilitée)

Les échanges ont été nombreux et très instructifs, ils permettront à la collectivité de mieux adapter ses demandes à l’offre, de valoriser les bonnes pratiques. De leur côté, les fournisseurs comprennent mieux les besoins et les contraintes de la cuisine centrale et leurs propositions seront certainement meilleures, car plus proches du client.

 

Toute personne qui en fait la demande pourra recevoir le compte rendu de la réunion publique.

Ceux qui le souhaitent sont également invités à adresser leurs remarques et commentaires, avant le 1er décembre 2016.

Contact : Camille BOUC – Conseillère en Développement Territorial -AGRICULTURES & TERRITOIRES – Chambre d’agriculture de Maine-et-Loire

camille.bouc@maine-et-loire.chambagri.fr

Partager